Cayenne-Ushuaïa - février, mars et avril 2006 :: Album photo
Traverser le continent sud-américain en Land Rover, voici le défi que nos collègues Christophe et Joseph se sont lancés. Le Defender 90 Td5 prêt, il s’élancent pour quelques milliers de kilomètres au travers de la Guyane, du Brésil et de l’Argentine.

Départ de Cayenne

Quelques membres du club réunis avant le grand départ pour Ushuaïa...
JPG

Oyapoque : traversée avec la barge

Traversée de l’Oyapoque, fleuve frontière entre la Guyane française et le Brésil.
JPGJPG

Arrivée à Macapa

Arrivés à Macapa, nous rencontrons un superbe Land appartenant à deux archéologues brésiliens.
JPGJPG

Départ de Macapa pour Belém

Nous sommes accueillis par nos deux amies Annick et Ita. Merci à elles pour cet accueil tellement chaleureux, et l’aide efficace qu’elles nous ont apportée.
JPGJPG

Troc sur l’Amazone

Entre Macapa et Belém, 37 heures de traversée. Une autoroute de barges qui approvisionnent l’État de l’Amapa. Sur le fleuve les autochtones vivent de troc avec les barges et « autres embarcations » qui naviguent entre Macapa et Belém à une vitesse de 7 nœuds. Véritable abordage pour monter sur la barge. Deux techniques dominent : attraper l’élingue avec un crochet métallique et celle du lasso pour attraper une bite d’amarrage. Exercice périlleux.
JPGJPGJPGJPGJPGJPGJPGJPGJPGJPG

Barge sur l’Amazone

Notre barge et son chargement qui peut aller entre 600 et 800 tonnes. Rédaction du journal de route pendant le temps de la traversée.
JPGJPGJPG

Arrivée à Belém

7 heure... on devine Belém dans la brume matinale. Port d’Icoraci avec son lot d’épaves et ses tapouilles multicolores.
JPGJPGJPG

La Transbrésilienne N-5

Petit village à la hauteur de Brasilia où nous avons passé la nuitée, avant de reprendre la transbrésilienne qui a la particularité d’avoir d’immenses lignes droites.
JPGJPG

Première vue de l’Argentine

Première collation en Argentine. Nous contournons Buenos Aires pour récupérer la nationale 3 à travers la Pampa, direction Ushuaïa. Première vue de l’Atlantique à San Antonio Oeste.
JPGJPG

Pampa argentine

Au milieu de nulle part (première civilisation à environ 200 kms), une jeep argentine en panne, quelques autruches de pampa et guanacos (famille des camélidés) : il existe quatre sortes de lama en Argentine. La petite pause café préparé sur un réchaud américain à essence, dans une cafetière italienne avec du très bon café brésilien consommé par deux français qui voyage à bord d’un Land Rover anglais... Est ce ça le mondialisme ????
JPGJPGJPGJPG

Détroit de Magellan

Deux barges assurent la traversée entre les deux rives du détroit de Magellan. La traversée est quelque fois mouvementée car le courant est fort.
JPGJPG

Arrivée à Ushuaïa

Ushuaïa la nuit...
JPGJPG
Ushuaïa de jour, en mars 2006...
JPGJPGJPGJPG
Ushuaïa, Terre de Feu, fin de la route nationale 3 dans le parc national : le but du voyage...
JPG - 432.5 ko


Ushuaïa au début du 20ème siècle

Quelques vues d’Ushuaia au début du 20ème siècle...
JPGJPGJPG

La prison d’Ushuaïa

Ushuaia c’était aussi une prison qui a permis de peupler cette contrée au climat très difficile du pôle sud. Fin du 19ème, début du 20ème siècle. Cette prison désaffectée abrite aujourd’hui un musée (visite incontournable).
JPG
Similitudes avec notre ancien bagne de Guyane mais climat extrême (tropical ou polaire). Conditions très difficiles pour ces hommes qui vieillissaient prématurément...
JPGJPG

Les indiens d’Ushuaïa

Extinction des indiens Yamanas, chasseurs et nomades consommant 6000 calories/jour, vivant nus malgré la rigueur du climat. Notre civilisation a participé à l’extinction de la race au début du 20ème siècle en imposant habitats et vêtements pour que les puritains gardent bonne conscience...
JPGJPGJPGJPGJPGJPGJPGJPGJPG

Le Perito Moreno en Argentine

El Perito Moreno au cœur du Parque Nacional Los Glaciares... Glacier de 5 kilomètres de large, 60 mètres de haut et 16 kilomètres de long. Impressionnantissimeeeeee... On a assiste au décrochement d’un pan du glacier qui s’effondre dans le « lago Argentino » provoquant une gigantesque vague...
JPGJPGJPGJPGJPG

Rencontre avec des français sur la route

Du côté de El Calafate rencontre d’une famille du Nord de la France qui effectue un périple de huit mois en Amérique du Sud. Organisation : pour les quatre enfants, le matin scolarité dirigée par les parents. L’après midi visites touristiques du Perito Moreno. Plus tard ils suivront le même itinéraire que nous.
JPG

Pistes en Patagonie

Pistes à travers la Patagonie.
JPGJPGJPG

La passe de Roballios

A environ 80 kilomètres du petit village de Bajo Caracolès, le tenancier de la seule estancia nous propose d’aller voir le défilé de Rodolfo Roballos en passant par El Monte Zeballos jusqu’au village de Los Antiguos. Ça vaut le détour : altitude environ 2.000 mètres, température agréable ce jour là de 7°C.
JPGJPGJPGJPGJPGJPG

Hors piste

Suite à une route barrée par des instituteurs pour plusieurs jours nous avons fait du hors piste Attention aux épineux, ils adorent la gomme de nos pneus.
JPGJPGJPGJPGJPG

Le glacier El Tornador

Petit glacier situé à une trentaine de kilomètre de Bariloche en allant vers le Nord. À 3.500 mètres d’altitude El Mont Tronador : Tronador de « tonnerre » quand un bloc de glace se décroche cela provoque une détonation comme un coup de tonnerre qui s’entend très loin dans la vallée.
JPGJPGJPGJPGJPGJPG

100 ans de véhicules

100 ans de véhicule à moteur... La citroën a rétréci mais elle fonctionne. Qui pourra donner la marque du véhicule antique rouge et vert ? Une série I près de Salta. Il ne reste plus que la carrosserie.
JPGJPGJPGJPGJPG

Les 3 en 1 sur la nationale 40

Au lieu-dit Bardas Blancas, un ancien abattoir d’une centaine d’année fait office de gîte aujourd’hui. Situé près de la rivière Aluminé, où les truites saumonées font 7 kg et plus, ce site est très prisé par les pêcheurs.
JPGJPGJPG

Malargüe

L’érosion de la montagne a dessiné à travers le temps cette fabuleuse formation géologique qui ressemble à un château qui a pris le nom de Castillos de Pincheira bandit de grands chemins chilien (Caudillo José Antonio Pincheira) qui utilisait la formation comme refuge pour ses troupes. D’où le nom... Aujourd’hui on n’y trouve plus que quelques gauchos avec leurs chèvres.
JPGJPGJPG

Près du barrage de Nihuil et dunes

Près du barrage de Nihuil, à onze kilomètres, contrastes des dunes de sable.
JPGJPGJPG

Passe Union

Entre Union et Sanosgasta, une jolie passe...
JPGJPGJPG

Chilecito

Deux mines à Chilecito exploitée de 1930 à 1945 : El Oro et La Mexicaine, a nécessité la construction du plus long téléphérique du monde de l’époque. D’une longueur de 35 kilomètres, il part de la ville à 2.000 mètres d’altitude et s’élève jusqu’à à 5.000 mètres. L’exploitation de ces deux mines a occasionné la mort de très nombreux ouvriers. Froid, altitude, conditions précaires de sécurité, mutilations et morts provoquées par les explosions inopinées de mines, etc...
JPGJPG

La route des salars

Après Belen (Argentine) la piste est cassante. Au milieu de nulle part entre 3.000 et 4.000 mètres d’altitudes, espace lunaire : les salars, salines minérales immenses : salinas grandes, salar de la muerte, etc... La croûte supérieure est découpée en pain de sel.
JPGJPGJPGJPGJPGJPGJPG

La fabrication des adobes

Technique de préparation ancestrale pour la fabrication des adobes, matériau parfaitement isolant pour la construction des maisons.
JPGJPG

Sans Antonio de Los Cobres

San Antonio de Los Cobres, un gîte authentique...
JPGJPG

Costume traditionnel

A plus de 3.000 mètres, en costume traditionnel, et boule de feuille de coca dans la bouche, d’un pas alerte cette vieille dame rejoint son petit village à une dizaine de kilomètres, tout en confectionnant des chaussettes en laine de lama avec des aiguilles de cactus.
JPGJPG

Vers la frontière bolivienne

Après avoir franchi un col à 4.000 mètres, nous entamons la descente d’une vingtaine de kilomètres, vers Iruya par la piste en lacets où deux véhicules auraient du mal à se croiser. Spectacle grandiose de montagnes tapissées de moquette verte pour arriver à ce minuscule village et surprise : cul de sac ! Pourquoi ce village est il là ?? Le voyageur y trouve gîte et nourriture.
JPGJPGJPGJPG

Site inca du côté de Cachi

Un des nombreux site incas de la région : des cactus de sept mètres de hauteur veillent sur cette civilisation disparue : 1600 ans d’histoire.
JPGJPGJPG

Chez Antonio

Payogasta, non loin ce Cachi : L’Amitié, ancienne école restaurée où le couvert et le gîte sont assurés par Antonio avec un accueil convivial. Cuisine « cassera » (comme à la maison).
JPG

Séchage du poivron

Meules de foins et séchage du poivron près de Cachi.
JPGJPGJPGJPG

Caïman

Dans la province de Corriente, sur la rivière Santa Maria, surprise ! une variété de caïman.
JPGJPG

Iguaçu

Les chutes d’Iguaçu : extraordinaire nature à visiter des deux côtés de la frontière (Brésil et Argentine)
JPGJPGJPGJPGJPGJPGJPG

Pour contacter un membre de l’association Cayenne Land par courrier électronique, voyez la rubrique « Nous contacter »